top of page
  • Photo du rédacteurRédaction

Julbo au service du vélo


Le lunetier jurassien a pris depuis un an un double virage avec son rachat par Peugeot Frères Industries et son déploiement sur le marché du vélo.

Fabricant historique de lunettes solaires et de vue, ainsi que de masques et de casques de ski, Julbo se définit comme une marque de sport. La société de plus de 250 collaborateurs, basée à Longchaumois, intensifie sa présence sur le marché du vélo avec la commercialisation de ses premiers casques. Le partenariat avec l’équipe Groupama-FDJ pour un contrat de trois saisons portant sur les casques et lunettes, a été un premier signal fort : « Quoi de mieux que de s’associer à une équipe professionnelle française pour gagner en visibilité et crédibilité », souligne Christophe Beaud (photo), le CEO de la société.


On connaissait les modèles de lunettes iconiques tels que Denge, Density et Fury, le milieu du vélo apprend désormais à découvrir les noms comme Forest Evo et Fastlane. Le premier cible le segment route, gravel et VTT cross-country tandis que le second est plutôt orienté enduro : « On avance tranquillement mais sûrement avec l’objectif de montrer que Julbo ce n’est pas que des lunettes mais aussi des casques », reprend Christophe Beaud. D’une gamme de prix oscillant entre 80 € et 160 €, les nouveaux casques estampillés Julbo tendent à séduire toutes les typologies de clients avec un mode de distribution concentré principalement chez les magasins de sport. Fort d’une croissance importante, de l’ordre de « 20% entre 2021 et 2022 », indique Christophe Beaud, le lunettier part à la conquête de nouveaux marchés, comme la Scandinavie. Pour affirmer sa visibilité, la marque française surfe sur Paris 2024 en ayant développé une gamme officielle de produits sous licence pour les Jeux olympiques de Paris 2024 et les équipes de France.//TL

19 vues0 commentaire

Commentaires


bottom of page