top of page
  • Photo du rédacteurRédaction

Oklö Cycles, le cargo sous toutes ses coutures


Spécialiste de cargo, Oklö Cycles a lancé cette année une nouvelle gamme, appelée ÉVO.

Aux premiers pas de cette jeune société de 6 salariés, fondée en 2018 et basée à Annecy, le produit Origine, dont le succès s’est rapidement matérialisé par son utilisation facile et sa capacité de chargement, avec 25 kg à l’avant et jusqu’à 40 kg à l’arrière : « Le vélo Oklö est conçu sur le modèle du vélo de postier. Sur l'avant du vélo, et indépendante du guidon, est fixé un baquet qui permet de transporter des charges avec un encombrement moindre que les vélos cargo traditionnels, ce qui en ville, est très appréciable », résume Bruno Guittard, cofondateur. S’il existe une version classique, c’est bel et bien la gamme électrique qui séduit le plus : « L’assistance électrique est souvent le modèle qui permet aux gens de franchir le cap pour passer au vélo », indique pour sa part Bruno Chériaux, autre cofondateur. Personnalisation, livraison ultra-rapide (entre deux et trois semaines), design épuré, tout y est pour séduire les nouveaux adeptes de ce moyen de transport en famille. Son succès est sans équivoque : l’entreprise affiche une forte croissance depuis sa création, atteignant 610K€ l’année dernière : « Nous avons un potentiel de croissance encore énorme, mais de nouveaux acteurs arrivent, donc il faut savoir se réinventer », clame Bruno Chériaux. C’est dans cet esprit qu’Oklö a étoffé son offre avec une gamme plus élitiste appelée ÉVO ( à 4 170 € contre 2 800 € sans accessoires pour la gamme Origine), plus déclinable et surtout plus robuste avec près de 80 kg de chargement à l’arrière. L’objectif de la marque française, qui a vendu 150 vélos cargos en 2021 puis 230 l’année dernière, est d’atteindre 300 vélos sur l’année. L’autre défi est de « développer notre réseau de distribution en trouvant des revendeurs sur tout le territoire », conclut Bruno Chériaux. //TL

11 vues0 commentaire
bottom of page