top of page
  • Photo du rédacteurRédaction

Diezz-Sport, du ski au vélo, il n’y a qu’un pas

Dernière mise à jour : 20 mars


Reconnue pour ses casques de ski depuis une trentaine d’années, la marque haut-savoyarde a depuis deux ans relevé le défi de mettre son savoir-faire au profit du cyclisme, en proposant un casque pour le marché urbain. Avec le rachat de GB Diffusion par Sandra Arbet-Pont, l'entreprise s'est fixé comme objectif de rapatrier la production en France, de mettre en place une stratégie phygitale et d’aller chercher un nouveau potentiel de croissance estival : « Nous avons lancé le casque City il y a deux ans. Le volume de vente est intéressant avec 1 000 casques vendus par an. Maintenant, nous souhaitons proposer ce casque made in France. Nous sommes en train de finir sa conception », assure Sandra Arbet-Pont. Cette gamme vélo signée Diezz est constituée de casques urbains à visière (425 g.) ou sans visière, de casque de route, de cross-country, de trois modèles enfants, ainsi que des dorsales et shorts de protection VTT. Si le ski avec ses 750 clients en montagne représente 90% de son CA par un volume de vente de 25 000 casques vendus par an, Diezz-Sport compte bien avancer ses pions dans le monde du vélo. // TL

23 vues0 commentaire

Comentarios


bottom of page