top of page

Reine Bike, le nouveau-venu en électrique connecté


Reconnue pour son style et sa connectivité, cette jeune marque de VAE aspire à prendre de la hauteur. Après avoir vendu 500 vélos, assemblés par le Vendéen Arcade Cycles, pour sa première campagne de vente l’année dernière, l’entreprise nantaise espère doubler ce chiffre cette année : « Nous avons conçu un vélo avec deux versions – un Reine Bike cadre haut et un Reine Bike cadre bas - avec un prix d’achat de 2 890 € et de 3 190 € pour la version connectée », indique Stéphane Grégoire, fondateur de Reine Bike. L’un des points forts de la marque, qui s'appuie sur la solution digitale de Velco, repose sur un système de détection de mouvements, associé à une alarme de 102 décibels, d’un système de géolocalisation et d’un contrôle à distance de l’assistance électrique.

Majoritairement vendu en BtoC pour le moment, Reine Bike va augmenter sa part BtoB en développant un catalogue en début d’année, pour accroître sa renommée et se développer vers d’autres horizons : « Nous avons des revendeurs sur le Grand Ouest, mais nous devons augmenter notre présence sur l’ensemble du territoire, c’est notre défi de l’année prochaine », témoigne Stéphane Grégoire. Outre ce besoin d’augmenter son réseau de détaillants, Reine Bike a de multiples défis à relever : « Nous allons sortir d’ici la fin d’année un porte-bagage unique de 27 kg et nous allons nous exporter en Europe sur des pays frontaliers, où la demande est importante notamment aux Pays-Bas et en Belgique ». // TL





18 vues0 commentaire

Bình luận


bottom of page