top of page

Angell Mobility ou le booster Mini


Choisi il y a un peu plus d’un an par le groupe BMW pour concevoir les vélos électriques de la marque Mini, Angell Mobility poursuit son développement à vitesse grand-V.

Après plusieurs tours de table qui ont permis à l’entreprise dirigée par Marc Simoncini de lever 20 millions d’euros depuis le début de sa création, Angell Mobility a construit son année 2024 autour de deux enjeux : la distribution et le lancement de deux nouveaux vélos au sein de sa plateforme « Rapide ». La marque de vélos électriques haut de gamme a entrepris depuis quelques mois d’autres canaux que ceux de la distribution omnicanale et digitale : « Nous avons mis en place un réseau de distribution dans les concessions de BMW et notre objectif est de 150 concessions en Europe dont 50 en France. Pour le réseau des vélocistes, notre objectif est de viser une distribution sélective, avec une centaine de points de vente en Europe, dont maximum 50 en France », avance Olivier Ciaravino, Global Director d’Angell. Au rayon des nouveautés, officialisées lors du dernier Vélo In Paris, Angell Mobility a lancé deux nouveaux vélos électriques, au sein de sa plateforme Rapide avec le Rapide Core et le Rapide + : « Le « Rapide Core » se présente comme un vélo « essentiel », adapté à une clientèle jeune, urbaine et dynamique en quête de simplicité. Il incarne l’essence même de la mobilité urbaine, arborant un design affirmé et disponible à un prix abordable. Le Rapide+ se distingue par son allure élégante et sophistiquée, accompagnée d’un équipement complet et livré avec une couverture de 2 ans Angell Back. Deux modèles conçus pour répondre à tous les besoins et contraintes de conduite en ville ». Angell Mobility est désormais présent au Portugal, en Italie, en Allemagne, au Benelux, au Royaume-Uni, et dans un proche en Espagne. Enfin, la marque lancera en fin d’année une nouvelle plateforme produits. // TL

25 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

コメント


bottom of page